Les pathologies

Différentes pathologies d'origine centrale peuvent perturber l'équilibre, qu'il s'agisse d'un accident vasculaire cérébral, d'une maladie évolutive du système nerveux central telle la maladie de Parkinson par exemple. Les personnes concernées présenteront des troubles de l'équilibre en station debout et particulièrement lors de la marche, où l'instabilité les gênera. Ces troubles méritent d'être traités par une rééducation spécialisée.

Différentes pathologies vestibulaires vont aussi perturber l'équilibre. Toutes traduisent une atteinte de l'organe périphérique : l'oreille interne. On classe ces différentes pathologies selon leur caractère irritatif ou déficitaire. Le syndrome irritatif est principalement caractérisé par des vertiges rotatoires et se rencontre dans :

Syndrome irritatif

La maladie de Ménière

Caractérisée par des crises de vertiges récurrents, elle associe hypoacousie avec chute dans les graves, acouphènes et donc vertiges (en plus d'une sensation de plénitude de l'oreille).

Les vertiges de position

Par exemple le vertige positionnel paroxystique bénin qui survient aux changements de position et qui est dû aux déplacements de cristaux dans les canaux semi-circulaires de l'oreille interne.

Les labyrinthites

Aiguës, elles associent vertiges violents, acouphènes et hypoacousie. Chroniques, elles sont souvent dues à des otites chroniques souvent cholestéatomateuses.

Les syndromes déficitaires

Les atteintes post-traumatiques

Seront la séquelle par exemple d'une chute ou d'un choc qui engendreront une contusion labyrinthique.

Le neurinome du VIII

Il s'agit d'une atteinte radiculaire, progressive dont l'installation lente permet normalement aux structures centrales de développer des compensations progressives.

La névrite vestibulaire

Qui est un syndrome déficitaire d'apparition brutale. Caractérisée par un grand orage vertigineux, avec nausées, vomissements, troubles de l'équilibre.

L'atteinte auto-toxique

D'apparition brutale et bilatérale, due à la prise de certains antibiotiques puissants.

Qu'est-ce qu'un vertige ?

Il se traduit par un mouvement de la scène visuelle  : celle-ci tourne. Il est de durée variable, et s'objective par un nystagmus qui traduit la souffrance du système vestibulaire.